L’UZ Brussel triple le nombre de lits disponibles pour les jeunes souffrant de troubles du comportement alimentaire

L’UZ Brussel triple le nombre de lits disponibles pour les jeunes souffrant de troubles du comportement alimentaire

16 février 2021

Le constat de l’UZ Brussel est sans appel : les mesures sanitaires ont entraîné une augmentation vertigineuse du nombre d’enfants et d’adolescents présentant une anorexie mentale sévère. Malheureusement, la Flandre et Bruxelles comptent un nombre insuffisant de lits pour accueillir ces jeunes. Résultat : de longues listes d’attente pour les enfants et les adolescents de 10 à 15 ans. Face à cette situation, l’UZ Brussel a décidé d’abriter provisoirement non plus 3, mais 9 lits destinés à ces patients. Ces enfants et adolescents bénéficient d’un traitement intensif et pluridisciplinaire, tenant compte des multiples facettes de leur trouble alimentaire et en lien étroit avec leur entourage direct.

Ursula Van den Eede, coordinatrice de la Clinique alimentaire de l’UZ Brussel, explique : « Le diagnostic de trouble du comportement alimentaire doit être posé le plus rapidement possible afin de démarrer sans tarder un traitement encadré par une équipe pluridisciplinaire et spécialisée en la matière. La maigreur a un impact énorme sur la santé mentale et physique des enfants et des adolescents. En effet, chez cette population, la maigreur extrême entraîne un retard pubertaire, voire une régression des signes pubertaires ainsi qu’un arrêt de croissance. Un apport calorique trop faible peut entraver les fonctions de certains organes, ralentir le métabolisme et le rythme cardiaque, réduire la pression artérielle, freiner le fonctionnement de l’intestin avec comme principal symptôme la constipation et entraîner des troubles de la moelle épinière, qui se traduisent à leur tour par des risques accrus d’anémie, de faiblesse du système immunitaire et de saignements. »

Une approche pluridisciplinaire unique intégrée au service pédiatrique

L’UZ Brussel propose un traitement sur mesure à chacun des jeunes patients. L’hôpital veille systématiquement à adapter l’intensité du traitement aux besoins spécifiques de l’enfant ou de l’adolescent et de sa famille. Cette approche est unique au sein d’un service de pédiatrie. L’équipe pluridisciplinaire se compose notamment d’un pédiatre, d’un pédopsychiatre, d’un psychologue, d’un endocrinologue, d’un diététicien, d’un thérapeute en psychomotricité, ainsi que du personnel de l'Appeltuin et de la Villa Samson, afin de s’attaquer à tous les aspects du trouble du comportement alimentaire. Cette approche se traduit essentiellement par un accompagnement alimentaire, une continuité des soins (du résidentiel à l’ambulatoire et vice-versa), l’association de thérapie de groupe et individuelle, un programme de jour complet composé de différentes activités pour chaque patient et notre école à l’hôpital, intitulée De Appeltuin. Des entretiens familiaux réguliers permettent d’impliquer étroitement les proches des patients dans ce processus. L’UZ Brussel prépare également les enfants à réintégrer la vie familiale à l’aide d’exercices où parents et enfants cuisinent ensemble.

L’UZ Brussel applique le modèle de soins par étapes, qui privilégie les soins ambulatoires afin de ne pas arracher l’enfant ou l’adolescent à son quotidien. Si cette démarche ne suffit pas, on passe alors à l’assistance résidentielle, où les mêmes prestataires de soins assurent le suivi intensif du patient au sein du service de pédiatrie. Lorsque la situation est extrêmement grave ou que les troubles alimentaires sont associés à des troubles pédopsychiatriques, le patient est admis au sein de notre service consacré à la psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent. 

Plus d'infos sur la Clinique alimentaire de l'UZ Brussel