Cancer du rectum

Les hôpitaux belges qui proposent des programmes de soins oncologiques de base et les hôpitaux qui offrent des programmes de soins oncologiques ainsi que des services d’anatomopathologie sont dans l’obligation légale de collaborer avec le Registre du Cancer via la Fondation Registre du Cancer. Sur la base de ces données, et sous l’égide du Projet flamand des indicateurs des hôpitaux généraux (VIP² AZ), les hôpitaux flamands ont développé des indicateurs de qualité pour le cancer du rectum. Ces indicateurs mesurent la survie chez tous les patients atteints de cancer du rectum, et en particulier chez les patients ayant subi une intervention chirurgicale.

Les résultats pour la période 2012-2017 peuvent être consultés sur zorgkwaliteit.be (en néerlandais). Les résultats publiés datent de quelques années et concernent des patients ayant démarré leur traitement il y a au moins trois ans. Afin de pouvoir calculer la survie sur plusieurs années et collecter les données nécessaires, les données les plus récentes ne peuvent pas être prises en compte.

Le Dr Ellen Van Eetvelde, du service Chirurgie abdominale, explique : « Ces dernières années, certains centres belges ont développé une expertise en chirurgie rectale robotisée. Les effets potentiels de cette technique innovante sur la qualité chirurgicale et donc sur le résultat oncologique et la morbidité ne sont pas encore reflétés dans ces chiffres. »

Résultats sur zorgkwaliteit.be